Autoconstruction d’une maison en paille!

Le Greb en solo, c’est possible!

Bonjour tout le monde !

Classé dans : Accueil! — 15 septembre, 2011 @ 8:47

PENSEZ A REGARDEZ LES RUBRIQUES DE DROITE…

Nous voici le 18 Aout 2012.

J’ai commencé les travaux il y a 3 ans, nous sommes installés depuis le début de l’année, soit moins de 8 mois. Les travaux stagnent car je suis trop bien dans ma maison et je profite un peu pour me détendre et ne pas me fixer d’objectif!

Actuellement, le bardage et la terrasse bois sont presque finis, la piscine chauffé au bois en fonction, la cabane dans les arbres et le portail d’entrée en cours et plein d’autres choses non terminées!

 

Le bilan énergétique est interressant:

-120 euro de chauffage/an

-360 euro d’electricité/an

-80m3 d’eau du reseau/an

 

Sachant que:

-ventilation non activée

-quelques trous dans la structure (a calfeutrer)

-Citerne eau pluie (10m3) non raccordée

-Panneaux solaire thermique non raccordés

-Pas de pare soleil sur les fenetres sud

-Puit canadien hydraulique non raccordé…

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas!

 

Ce blog a pour vocation de transmettre par l’intermédiaire de photos, cette technique de construction paille qu’est la technique du GREB (voir:  http://documents.approchepaille.fr/pdf/construction-paille-greb.pdf)

Je construis seul en utilisant le moins d’entreprise possible (terrassement, fondation…pas le temps ni la force).

Au jour d’aujourd’hui,  18 AOUT 2012:

-la tache la plus sympa: l’ossature et la charpente

-la plus répétitive (mais simple): le mortier et bardage!

-la plus terrible: la mise en place de paille dans les murs … bouuuuuuu!

-la plus cassante (dos): l’isolation de la toiture en paille (monté, descente, retaillage…) mais surtout le pare pluie fibre de bois AGEPAN…. fragile, cassant… !

-le plus zen: la mise en place des circuits éléctriques et entretien jardin

-la plus technique:la pose des  fenêtres et portes-fenêtres sans ponts thermiques

 

A bientôt

Bonjour tout le monde ! seb

Le 5 janvier 2012!

img3095.jpg

Pose du parepluie SOLITEX WA. Seul c’est costaud!

img2718.jpg

Le 15 mars 2011! Fenêtres et toiture…

img1761.jpg

Le 15 aout 2010… mur RDC

img2310.jpg

Le  1 novembre 2010… chemin accès, assainissement, pignon O et mur N

 

La maison au jour le jour!

Les murs et la paille!
Album : Les murs et la paille!

47 images
Voir l'album
Mis à jour le 1 avril 2011

Cloisons!
Album : Cloisons!

28 images
Voir l'album
Mis à jour le 15 septembre 2011

Fondations!
Album : Fondations!

22 images
Voir l'album
Ossature!
Album : Ossature!
Photos de l'ossature, du sol au plafond!
48 images
Voir l'album
Charpente!
Album : Charpente!
La mise en oeuvre de la charpente, un mix de différentes techniques.
44 images
Voir l'album

ALBUM Electricité: cliquez « ici »  Mis à jour le 1 avril 2011

ALBUM Fenêtre: cliquez « ici » Mis à jour le 1 avril 2011

ALBUM Couverture: Cliquez « ici » Mis à jour le 1 avril 2011

 

 

 

Electricité…

Classé dans : Electricité! — 1 janvier, 2011 @ 6:21

Le réseau electrique est composé de fils blindés, uniquement la phase.

Quasiment l’ensemble de la maison est sous IAC (interrupteur automatique de champs). Avec les IAC, il me reste a gérer les appareils restant en veille (réveil, DVD, TV…). Ces derniers ne permettant pas de couper le courant sur le circuit sur lequel ils sont.

La conception, si je peux dire est en étoile. Les boitiers de jonctions se trouvent uniquement dans les zones de passages (couloirs, entrée…). Le réseau ne fait jamais le tour d’une pièce.

Il n’y a pas de réseau WIFI, mais ethernet. Un répartiteur se situe près du tableau et permet de brasser manuellement le téléphone ou internet dans tel ou tel pièce.

Les principaux postes éléctriques sont branchés sur des compteurs d’energie. Ces derniers permettront de déterminer la consommation de tel ou tel poste et de voir ainsi les modifications a faire pour diminuer les couts. La même chose est faite avec l’eau avec une série de 5 compteurs d’eau froide et 1 eau chaude.

Une serie de sonde de température  va être installé pour suivre ou gérer de manière basique différentes choses. Par exemple à titre d’informations, la température dans les murs en paille, dans le sol du puit canadien, la VMC, le solaire thermique… L’ensemble des sondes arrivant sur un ordi afin de collecter les donnés. L’ordi lui même branché a une station météo complète…. le plus dure étant d’en trouver une filaire…

Récupération des eaux de pluie!

Classé dans : Eau de pluie! — 1 janvier, 2011 @ 5:56

L’ensemble des 2 toitures fait environ 177m², c’est à dire garage et maison.

Pour l’instant, je dispose d’une cuve béton de 10m3 à quelques mètres de la maison. Elle est équipé d’une pompe immergé INOX multicellulaire MULTIGO couplé à un ballon vessie de 100l.

L’appoint d’eau dans la citerne se fait par un interrupteur flotteur agissant sur une vanne motorisé. Il évite ainsi, lorsque la cuve est vide de ne plus avoir d’eau dans la maison ou de faire un basculement manuel sur le réseau de ville. Ce dernier étant disconnecté, il faudrait alors demonter ou remonter un flexible a chaque fois…

Dans mon cas, pour quelques dizaines d’euro, j’ai un systeme complet et autonome. Il existe des blocs incluant l’ensemble mais hors de prix!

La filtration est faite en amont de la cuve par un filtre inox auto nettoyant (perte d’eau mais entretien minime). En sortie de pompe par une serie de filtre de 20″, c’est à dire, des filtres de bonne dimension évitant les échanges répétitifs. Le tout est couplé à un ballon surpresseur (vessie) de 100l, ce qui laisse normalement une autonomie du tiers, soit 35l environ avant mise en marche de la pompe. Avant les nourrices de répartitions, un filtre UV pour terminer le travail . Ce dernier est raccorder a un compteur horaire sur le tableau electrique afin de connaitre le moment pour changer la lampe.

A terme, l’eau de pluie alimentera l’ensemble de la maison… machine à laver, lave vaisselle, sanitaire… sauf l’eau de boisson. Cette dernière est à l’étude.

Un ensemble de 5 compteurs d’eau froide et 1 eau chaude permettra de connaitre la consommation des principaux points d’eau avec exactitude.

La réglementation ne permet pas de distribuer l’eau de pluie de manière intégrale dans la maison… petit rappel!

Ventilation et puit canadien!

Classé dans : Ventilation! — 1 janvier, 2011 @ 5:34

J’ai décidé d’installer une VMC double flux HR couplé a un puit canadien hydraulique.

Encore une fois, la région ou se situe la maison fait que selon les spécialistes, un puit canadien n’a que peu d’interet… cependant une autre partie dit le contraire… Encore une fois en tant qu’autoconstructeur auto didacte, j’ai choisi d’en installer un malgré tout.

Pour la VMC, j’ai acheté un groupe de marque allemande WOLF CWL 300 avec bypass intégrale. L’ensemble des conduites sont de la même marque. Les gaines font un diamètre de 75mm extérieur et sont en polyethylene antistatique. Le reste, principalement en raccord de VMC , depuis le puit canadien et vers les répartiteurs sont en Galva isolé.

Les besoins de renouvellement d’air:

Lire ce sujet : http://www.lamaisonpassive.fr/files/le_cours/Passivhaus20.pdf

Description:

L’installation sera dans la buanderie, pièce tampon au Nord. Le caisson posé sur un support au sol (environ 70cm). L’apport d’air frais viendra de la facade Ouest, passera a travers l’echangeur du puit canadien, traversera la VMC avant de gagner le caisson de distribution à 10 départs. Selon le volume d’insufflation ou d’aspiration dans une piece, on double par exemple le nombre de conduit plutot que de changé de diamètre de gaine. Le répartition est donc en étoile.

L’ensemble des gaines souples sera isolé… je cherche encore comment faire (simple, performant et rapide). Le réseau passe dans les doubles plafonds ou dans une gaine technique verticale.

vmcwolf.jpg

Le puit canadien est composé de 200 m de tuyau PEHD 32 (conseillé 100m) dans une tranchée de 50m de long et posé en 2 couches, une a 2,2m et une à 1,8m de profondeur. Chaque couche comprend donc 2 tuyaux espacé de 1m pour la couche inférieur et 50cm pour celle du dessus.

L’échangeur est un échangeur industriel que fourni l’entreprise allemande NETEC… de belle dimension! Il est associé a une régulation qui déclenche selon une programmation voulu, le circulateur, donc le réchauffement ou rafraichissement de l’air selon la saison. Il évite aussi le givrage de la VMC par température basse.

neteccwk.jpg

Ouvrir les fenêtres dans une maison étanche ou Passive, la réponse ici : http://www.lamaisonpassive.fr/files/le_cours/Passivhaus14.pdf

Pose des fenêtres et portes-fenêtres!

Classé dans : Fenêtres! — 31 décembre, 2010 @ 11:05

Choix des fenêtres.

(A lire au sujet « Double ou triple »… http://www.lamaisonpassive.fr/spip/spip.php?article55)

Il a été difficile de choisir le type de fenêtre, je parle des vitrages! Pour la matière, j’ai choisi des fenêtres en bois, matériau isolant, chaleureux, naturel, renouvelable, mais nécessitant de parfois un peu d’entretien.

Après de dizaines de lectures, de renseignements pris par ci par là, de controverses parfois, j’ai décidé d’installer des triples vitrages (Uw=0,8 et Uw=0,9 sur toit) sur les versants Ouest, Est, Nord,en partie au Sud et sur le toit. Le reste au sud soit une baie vitrée fixe de 2,9m x 4m de haut en double vitrage (UW=1,2?).

Effectivement, à partir d’un logiciel, j’ai pu constaté qu’en posant du triple vitrage dans ma région, je perdais une partie de l’enérgie solaire que je pouvais gagner avec un double! En fait je voulais aussi isolé un maximum pendant les périodes chaudes! Idée absurde ou non, j’ai donc mixé les doubles et triples.

Emplacement:

La plus grande partie des vitrages sont au Sud, puis à part égal à l’Ouest et à l’Est. 2 toutes petites fenêtres au Nord pour les pièces tampons. 3 fenêtres de toit sur versant Nord en triple vitrage Krypton. Surface:33,81m² de fenêtres, je parle pas de vitrage, faudrait que je calcul ca justement. 25m² au Sud soit 74% au sud. De la même manière on obtient 47% de double vitrage sur le versant Sud par rapport au triple de la même facade.

Mise en oeuvre:

Elles ont été posé en tunnel en retrait soit environ 28 cm de la finition extérieur (bardage). Cela a pour avantage de mieux protégé l’huisserie de la pluie mais aussi de créer une casquette naturel contre le soleil en plein été. Inconvénients: risques d’infiltrations plus important au niveau de la tablette extérieur, perte de luminosité…

Dans un premier temps, création des tableaux avec 1 à 3cm de jeux selon taille des fenêtres. Renforcement des tableaux en OSB pour la rigidité. Jointoiement des espaces entres les bois, OSB… éviter iniltrations d’air. Mise en place d’un isolant autour du tableau (liège). pose d’un pare pluie HPV. Mise en place, calage, fixation puis calfeutrement (3 épaisseurs de compriband de 30mm). Habillage par fixation de montant en bois couleur des fenêtres puis étanchéité au mastic.

Volets:

J’ai choisi des volets roulants que l’on pose d’habitude en applique sur les murs. Je les ai « intégré » dans l’ossature. Ils sont sous le bardage, au dessus des fenêtres. Ils ne font pas de « ponts thermiques » puisque entourés de 20cm d’isolant. Ceux de la baie vitrée, sont au contraire visible et fixés sur la poutre. Le raccordement éléctrique se fait par l’intermédiaire d’un boitier étanche à l’air, les fils (contre les ondes electromagnétiques) sont mastiqués dans la gaines pour éviter d’autres infiltrations d’air.

Album photos  sur la page de présentation.

Ouvrir les fenêtres dans une maison passive (rappel:  ma maison à 14,3Kwh/m²) BIENSUR!

Lire ce sujet: http://www.lamaisonpassive.fr/files/le_cours/Passivhaus14.pdf

 

aebatiment |
notre maison en paille à Be... |
Lyli & Cie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Il était une fois dans les ...
| nadege2002
| Devenez Géobiologue en suiv...